Le Reiki et la spiritualité

La spiritualité est souvent associée à la notion de religion ou de guru, ce qui inclue parfois des contraintes et, dans les cas extrêmes, une privation de liberté.

Cependant, on peut également considérer qu’une démarche spirituelle est un travail sur soi que chacun.e peut faire seul.e, en pleine liberté, afin de se développer vers plus de sérénité et de bien être.

Le Reiki étant une approche laïque, non dogmatique, et qui ne requiert aucun engagement envers un maître ou un guide, sa spiritualité consiste en cinq recommandations simples que chacun.e est libre d’adopter ou non.

Mikao Usui, dans son manuel, le Hikkei, présente les cinq préceptes comme étant « les secrets pour inviter le bonheur ».

Retrouvez ici une série d’articles sur cette approche spirituelle particulière.

Les préceptes et leurs différentes traductions

Les gokai originaux ont été interprété et traduit de différentes manières.
Lire l’article

Pourquoi une approche spirituelle dans un système énergétique ?

Lire l’article


LES CINQ PRÉCEPTES DU REIKI


Kyo Dake Wa : juste aujourd’hui

En entête des préceptes se trouve une invitation à vivre dans l’instant présent.


Lire l’article

1 – I Karuna : ne te mets pas en colère

Le premier précepte du Reiki.


Lire l’article

2 – Shinpai Suna : ne te fais pas de soucis

À la racine de nos préoccupations quotidiennes se trouvent nos peurs profondes. Le deuxième précepte du Reiki peut donc être exprimé ainsi : je me libère de ma peur.


Lire l’article

3 – Kansha Shite : montre de la gratitude

Vivre dans la gratitude et prendre conscience de la beauté du monde.


Lire l’article

4 – Gyo o Hage Me : accomplis ton devoir avec application

Le quatrième précepte du Reiki invite simplement à faire de son mieux quotidiennement.

Parce que faire de son mieux implique une relation authentique avec soi-même, nous proposons l’interprétation suivante : je vis en accord avec qui je suis.

Lire l’article

5 – Hitoni Shinsetsu ni : Sois bon avec les autres

Le cinquième précepte appel à la bienveillance.


Lire l’article

%d blogueurs aiment cette page :