ICI ET MAINTENANT

ICI ET MAINTENANT :
Kyō dake wa : juste pour aujourd’hui


 

Chaque précepte du Reiki commence par Kyō dake wa « juste pour aujourd’hui », en japonais. Cela renvoie à la notion, très répandue, d’instant présent. Partant du principe que le présent est le seul moment où nous pouvons agir, nous allons appliquer les 5 principes du Reiki ici et maintenant, en faisant simplement de notre mieux, sans pression ni attente.

Vivre dans l’instant présent ne signifie pas vivre sans réfléchir. Il s’agit, au contraire, de vivre la vie telle qu’elle est, et non telle qu’on se l’imagine. Cela nécessite de développer un état de présence au réel. D’être là, dans le monde, en relation directe avec la seule chose qui existe vraiment : le présent.

Il existe un monde derrière le filtre de nos croyances.

Lorsque nous repensons au passé, nous ne pensons pas au fait, à ce qui s’est produit, mais au souvenir que nous en avons. Les faits ont été filtrés par notre mental pour ne garder que certains éléments de l’expérience. Et ces éléments se sont enregistrés dans notre mémoire.

À chaque fois que nous vivons une nouvelle expérience, nous la comparons instantanément à nos souvenirs. Automatiquement, sans que nous en ayons conscience, nous observons le présent en le comparant à nos expériences passées. Si, dans le présent, des éléments ressemblent à un souvenir positif, notre inconscient nous dirigera vers eux. S’ils ressemblent à un événement négatif déjà vécu, il nous en éloignera. Cela est vrai depuis notre enfance, et nos vies se bâtissent ainsi, sur un mode automatique.

Il en est de même avec le futur. Le futur n’existe pas en tant que tel, c’est une éventualité que nous imaginons. En fonction des éléments présents dans notre mémoire, nous imaginons des éléments qui pourraient peut-être arriver un jour. Et nous agissons au présent en fonction d’un futur que nous imaginons. Nous nous représentons le monde avec notre mental, qui fonctionne tout seul, automatiquement, déterminant nos pensées et nos actes. Nous vivons donc dans un monde fictif, obscur. Nous vivons sans conscience, répétant sans cesse les mêmes mécanismes.

Revenir à la réalité, c’est se réveiller, et prendre conscience de ce fonctionnement. C’est s’habituer à vivre consciemment l’instant présent.

Comment savoir si nous sommes dans l’instant présent ? C’est simple. À chaque fois que nous pensons, nous quittons le réel pour l’observer. Observer le monde est la fonction du mental. Pour cela, il divise, sépare, classe et analyse. Le mental est un outil très puissant qui permet le développement de notre conscience. Mais il peut prendre le contrôle de nous s’il n’est pas domestiqué.

Alors, faut-il ne pas penser ? Bien sur que non! Le mental est un outil précieux. Si nous l’utilisons bien, il peut nous permettre de remettre en question nos schémas préconçus, de prendre de bonnes décisions et de faire des choix créatifs pour notre vie. Le mental est un outil indispensable à notre évolution spirituelle. En analysant les choses avec sagesse, nous dépassons notre condition et pouvons prendre des décisions en conscience. Cela est possible lorsque nous avons repris le contrôle de notre mental. Le mental est un outil au service d’un Être : nous. Le problème est que l’outil est devenu le maître, sans que nous nous en rendions compte.

Devenir maître de notre mental nous permet de vivre en pleine possession de nos moyens

Pour nous libérer de l’emprise du mental, il suffit de se désidentifier de lui. Les pensées quotidiennes qui se forment dans le mental sont utiles, mais elles ne déterminent pas la Réalité. Le mental est l’une des parties de nous, mais ne nous définit pas en tant que personne.

Pour découvrir la Réalité cachée derrière le filtre de nos croyances, nous aurons à prendre du recul sur nos points de vue, nos habitudes quotidiennes et notre vision du monde. À porter attention, à chaque seconde, au ressenti de l’expérience, plus qu’à l’interprétation. À vivre pleinement chaque expérience, sans systématiquement la commenter. À tirer mentalement des conclusions de ce que l’on vit, et une fois nos réflexions faites, revenir au réel. À entrer et sortir du plan mental, de manière souple. Et à rester conscient de l’instant présent, de notre corps et de nos sensations, en ayant une perception directe, sans interprétation, de ce qui se passe en nous et autour de nous.

En portant régulièrement attention au réel, sans émettre un avis compulsif sur notre expérience, nous nous désidentifions de ce que nous croyons savoir sur nous-même, et vivons l’instant présent, ici et maintenant.

Vivre dans l’instant présent, c’est moins penser pour mieux penser.

Le mental est commentaire. Le réel ne se décrit pas, il se vit. Lorsque nous entrons en relation avec le réel, que nous vivons dans un état de présence, un bonheur indescriptible s’en suit. Nous vivons intensément notre vie, à chaque seconde.