Je me libère de ma colère

1ER PRÉCEPTE :
ICI ET MAINTENANT, JE ME LIBÈRE DE MA COLÈRE

Ikaru na : Ne te mets pas en colère



Les Reikika du monde entier, quelque soit l’école ou la lignée, considèrent que les cinq préceptes sont la colonne vertébrale du Reiki. Cherchant à travailler la qualité de leur propre énergie vitale, ils s’efforcent de les intégrer, chaque jour, dans leur quotidien. 

Rappelons qu’un maître Reiki n’est pas un gourou ou un être plus évolué que les autres. Il n’est donc pas apte à imposer un mode de vie ou des comportements quelconques à ses élèves. C’est à chacun de méditer, de chercher le sens des préceptes et de décider, ou non, de les intégrer dans sa vie, en pleine liberté.

Voir aussi : qu’est-ce que le Reiki ?

Ikaru na, ne te mets pas en colère, est le premier de ces principes. Afin de faciliter la méditation, l’école de Reiki vous propose l’adaptation suivante : JE ME LIBÈRE DE MA COLÈRE.

Visuel Kotodama

Il est évident qu’agir sous l’emprise de la colère aura des conséquences désastreuses, pour soi, pour ceux que nous aimons et pour la situation qui nous a mise en colère. En perdant nos moyens, nous perdons nos chances de rétablir l’équilibre.

La colère est également destructrice pour la santé physique, et tout le monde connait la phrase « ne te mets pas en colère, c’est mauvais pour ton cœur ». Il est donc normal, pour toute personne désireuse de vivre dans la joie et l’harmonie, de se libérer de son emprise.

Cependant, il est impossible d’étouffer la colère, de l’interdire, au risque de la voir se renforcer : être capable d’accueillir, honnêtement et sans attente, ce qui, en nous, a déclenché cette réaction brutale, est nécessaire pour se libérer.


 

Kyo Dake Wa : ne te mets pas en colère = je me libère de ma colère

Voir aussi en vidéo : Je Me Libère de Ma Colère


 

Lorsque qu’une émotion s’empare de nous et nous fait faire des choses que notre raison réprouve, cela peut pointer un besoin de retrouver l’équilibre. Ce qui n’est pas compris, intégré ou même écouté à l’interieur de nous peut finir par dégénérer. Le premier pas vers la libération de la colère est souvent l’accueil de ce que nous sommes réellement, sans jugements ni attentes.

 

P1140866 copie