JE ME LIBÈRE DE MA COLÈRE

1ER PRÉCEPTE :
ICI ET MAINTENANT, JE ME LIBÈRE DE MA COLÈRE

Ikaru na : Ne te mets pas en colère


 

L’un des principes du Reiki, pour développer et conserver une énergie élevée, est de se libérer de la colère. En effet, outre les effets négatifs pour les corps physique et énergétique, avec la désorganisation physiologique reconnue par la science, et toute l’énergie négative générée par cette émotion, nous savons que toute action provoquée par la colère aura un effet néfaste pour nous et notre entourage.

Visuel Kotodama

Lorsque la colère s’empare de nous, nous devenons agressifs, injustes, et cela nous empêche de transformer la situation qui nous dérange en situation harmonieuse. Nous sommes « hors de nous », nous devenons violents verbalement, parfois pire.

Au lieu de régler la situation, elle s’aggrave. Lorsque nous nous considérons victimes, faire la justice sous l’emprise de la colère créera un effet boomerang qui nous reviendra décuplé. On voit bien cela au sein des familles : chaque mauvaise action est faite parce que l’autre a mal agit, à tel point que l’on ne sait plus qui a commencé. Il est probable que l’origine du problème se perde dans la nuit des temps.

C’est pourquoi l’un des préceptes du Reiki est de se libérer de l’emprise de la colère, et d’apprendre à résoudre les problèmes avec force et sagesse, plutôt que dans une rage destructrice.

Il est donc nécessaire de se libérer de l’emprise de la colère pour développer une vie harmonieuse et équilibrée. Or, tout comme la peur, la colère est une émotion qui à un message à nous livrer.

P1140866 copie

Lorsque nous nous mettons en colère, une partie de nous nous envoie un message. Pour nous libérer de l’emprise de la colère, nous avons à entendre ce qui, en nous, l’a déclenché.

Le but est de savoir ce qui, fondamentalement, n’a pas été respecté et écouté d’absolument vital pour nous. Une fois ce message devenu conscient, nous pourrons nous apaiser et résoudre le problème avec sagesse. Nous nous élevons ainsi au dessus des comportements de rages et de violences primaires, en étant lus à même de générer l’harmonie en nous et autour de nous.

Pour être libre et nous élever spirituellement, nous devons être conscients de nous-mêmes et, autant que possible, maîtres de nos pensées, de nos paroles et de nos actions.

En laissant la colère prendre possession de nous, nous détruisons nos corps physiques et énergétiques, et nous aggravons la situation qui nous met en colère. Nous détruisons nos relations et créons des problèmes qui nous reviendrons décuplés. Nous finirons donc par nous mettre de plus en plus en colère, jusqu’à saturation d’énergie négative.

LA COLÈRE DÉTRUIT NOS CORPS PHYSIQUES, PSYCHIQUES ET ÉMOTIONNELS

Travailler avec le Reiki signifie entretenir l’harmonie. Or, la colère amplifie le chaos. Mais la colère est une réaction naturelle, automatique, qui, comme toute émotion, à un message à nous donner.

La colère peut révéler quelque chose d’important pour nous, et dont nous n’avions pas conscience. Un besoin d’être respecté, un sentiment d’injustice, peuvent nous mettre en colère.

Lorsque nous prenons conscience de ce qui est important pour nous, nous pouvons développer cette valeur positive, et orienter notre vie différemment. Comme pour la peur, nous allons apprendre à transformer la colère en alliée en écoutant le message qu’elle comporte. Ainsi, nous n’aurons plus besoin de nous mettre en colère. Nous nous ferons respecter avec douceur et fermeté, sans détruire ce qui nous entoure.

AGIR CONSCIEMMENT POUR SE LIBÉRER DE LA COLÈRE

  • Prendre conscience d’une colère qui monte en nous et la reconnaître,
  • S’éloigner de la source de la colère : si c’est une personne, lui indiquer que nous souhaitons régler cela dans le calme et sortir de la pièce,
  • Défouler sa colère sainement : courir, sauter, crier, souffler fort, défouler son corps,
  • Se centrer et prendre du recul par la respiration : se défocaliser du problème en portant attention à notre respiration (joshin kokyu ho),
  • Éouter le message positif de l’émotion : qu’elle est la partie de moi qui déclenche cette colère, et qu’à-t-elle à me dire ?
  • Régler le problème avec sagesse : observer le problème avec détachement, prendre une décision juste.

 

L’une des sources principales de notre colère est notre désir de tout contrôler. Cultiver le lâcher-prise nous met sur la voie véritable vers une profonde sérénité.