Les trois Piliers du Reiki – Gassho, Reiji Ho, Chyrio

Cet article est un extrait du programme de maîtrise de l’école de Reiki

Dans « La Quintessence du Reiki », Frank Arjava Petter présente Gassho, Reiji Ho et Chyrio comme étant les trois piliers fondamentaux du Reiki.

En l’absence de cette notion de « piliers » dans les écoles japonaises, on imagine que Mikao Usui ne les présentait pas de cette manière.

Cependant, Gassho, Reiji Ho et Chyrio, en plus d’être des techniques, suggèrent également une attitude reconnue par la plupart des lignées, qu’elles soient modernes ou traditionnelles : celle de se laisser faire par l’énergie, dans le non-agir, en laissant couler à travers soi l’Energie Vitale Universelle .

En effet, par l’attitude qu’ils suggèrent, les trois piliers décrivent trois étapes à suivre pour développer la posture que l’on nomme communément « être un canal pur pour le Reiki ».

La lecture de l’extrait du livre[1] de Tomita Kaji, un élève de Mikao Usui, semble confirmer cette hypothèse. Il traite notamment de l’importance de la posture juste du Reikika pour son travail énergétique, et donne pour cela un certain nombre de recommandations, qui correspondent aux trois piliers.

Afin de saisir plus avant ces correspondances, commençons par voir les principes de fonctionnement du Reiki selon Kaji Tomita, avant d’explorer les règles d’applications concrètes qui découlent de ces principes.

LOIS ET PRINCIPES DE L’ÉNERGIE REIKI


  • Le Reiki est une énergie naturelle, présente en toute chose, et bénéfique par elle-même.
  • La source du Reiki est dans le cœur de chacun.
  • Canaliser le Reiki nécessite donc d’avoir du respect pour la nature, de se centrer dans le cœur et de le laisser agir.
  • Laisser le Reiki agir signifie mettre de côté son égo, oublier son statut social, lâcher ses attentes personnelles et s’abandonner à l’expérience, tout en restant attentif à ce qui se passe.
  • Vivre avec la volonté d’agir pour le bien de tous renforce la capacité à canaliser le Reiki.
  • On se relie au Reiki lorsque l’on pacifie son cœur et que l’on place son esprit dans une position juste.

Cette approche étant la même, en essence, que celle préconisée par les lignées Reiki modernes, on peut s’en servir comme base pour en déduire des règles d’applications.

C’est ce que nous vous proposons maintenant dans notre interprétation des trois piliers du Reiki.

Idéogramme Reiki Copyright Gauthier Papp https://ecole-reiki.com/

Premier Pilier : GASSHO


Libérer l’esprit

Signifiant, « main jointes » en japonais, Gassho est un exercice de centrage. Energétiquement, en joignant les mains, nous unissons les polarités yin/yang qui peuvent ainsi s’équilibrer naturellement[2].
Le travail avec Gassho vise au dépassement des opposés, en étant attentif à l’instant présent dans un état de vide mental.

Pour Tomita Kaji, l’énergie du cœur et le Reiki sont une seule et même chose. Dans son livre, écrit en 1933, il explique que Gassho permet de se centrer dans le cœur, et d’en faire sortir le Reiki (la force du cœur) par les mains (voir « Hatsu Rei Ho » dans le manuel de 3ème degré de l’école de Reiki).

Pour s’y relier au mieux, cet élève de Mikao Usui recommande une pratique régulière de Gassho. Les mains jointes, il nous invite à apaiser notre esprit, à nous détendre en restant attentif à la sensation de contact entre les doigts.

Par la pratique régulière de Gassho, nous parvenons à diminuer le flot de pensées qui disperse notre énergie. En apprenant progressivement à laisser de côté attentes personnelles et représentations du monde, nous libérons plus d’espace où l’énergie peut se manifester.

La pratique de Gassho favorise une présence sans intention, ou encore un esprit libre et propice aux changements. Graduellement, nous accédons ainsi à un état d’être dans lequel les mystères du Reiki peuvent se révéler : l’accueil.

L’ATTENTION JUSTE

La lecture de ce qui précède suggère une attitude : développer une attention sans tension lors de notre pratique. Il s’agit d’être simplement présent à l’expérience, libre de tout jugement ou attente envers l’énergie.

Ce premier pilier, Gassho, suggère donc d’aborder les éléments du Reiki de manière neutre, dans un état ouvert, d’écoute. En nous libérant de nos attentes, nous libérons autant d’espace au déploiement de l’énergie Reiki en nous.

Kaji Tomita nous invite donc à nous exercer à pratiquer le Reiki dans cet état de conscience.

« Le but du Gassho est de diminuer l’activité attachée à nos cinq sens et de trouver l’émanation du Reiki en provenance du cœur »
Kaji Tomita

Deuxième Pilier : REIJI HO


Accueillir le Reiki

Reiji Ho, dont la traduction pourrait être « indication de la force Reiki », est une technique enseignée au 3ème degré dans la plupart des lignées.

Elle consiste en une intention adressée au Reiki. En Gassho, dans un état de centrage, le praticien remercie le Reiki de couler à travers lui et d’agir pour le plus grand bien du bénéficiaire. Puis, toujours sous la forme de remerciement, il demande au Reiki de le guider et reçoit ainsi l’intuition des zones à traiter, ou de l’action à mener.

L’UNION

Le deuxième pilier nous invite à engager l’énergie du cœur.

Sous forme de prière ou de remerciement, nous signifions notre intention de s’unir au Reiki, de faire un avec cette énergie.

Cette union se fait par l’intention, non pas uniquement par les mots, mais bien par le désir sincère de se relier au Reiki et d’en devenir le prolongement.

Cette attitude peut être appliquée à toutes les techniques Reiki, de sorte qu’une réelle intégration de l’Énergie Universelle se produise.

L’énergie, qui était autrefois perçue comme extérieure à nous, devient nous, et nous devenons elle. De concert avec le premier pilier, cette union est un pas de plus vers la posture de pur canal Reiki.


« Inconsciemment, combien d’êtres humains, sans s’en rendre compte ont apporté du réconfort dans leur vie en faisant cela (le centrage dans le cœur) ?

Ce n’est pas parce qu’ils prient Dieu, mais parce qu’en priant, ils pacifient leur cœur et qu’ils placent leur esprit dans une position juste. »
Kaji Tomita

Troisième Pilier : CHYRIO


Chyrio signifie « traitement » en japonais. Les traitements Reiki sont évidemment les séances et auto-traitements, mais également toutes les applications que le Reiki nous permet, au-delà de la simple recherche de bien-être.

APPLICATION

Après avoir fait le vide (Gassho) puis nous être unis au Reiki (Reiji Ho), nous sommes dans un nouvel état énergétique plus aptes à agir avec le Reiki (Chyrio). Le troisième pilier, Chyrio, est donc une invitation à l’action, sous la guidance intuitive du Reiki.

Il s’agit d’agir en cohérence avec ce que nous sentons du Reiki, au delà de ce que nous en pensons.


« Il ne faut pas trop s’occuper de la théorie, ni rechercher le pouvoir, mais simplement se laisser guider par le Reiki. »
Kaji Tomita

Cet article est un extrait du programme de maîtrise de l’école de Reiki


SOURCES :

1] Tomita Kaji, « Reiki To Jinjutsu Tomita Ryu Teate Ryoho » traduction partielle offerte gracieusement par Patrice Gros

[2] Frank Arjava Petter, La quintessence du Reiki, Ed NIANDO


Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Votre dose mensuelle d’énergie positive